coupes

La ville d’Orsay représente une surface de 742 ha dont 329 d’espaces verts et d’espaces boisés classés. Ce patrimoine arboré particulièrement riche nécessite un entretien régulier pour favoriser sa régénérescence et accueillir la biodiversité, et nos bois n’y échappent pas !

Alors que le département s’occupe des parcelles dont il est propriétaire en bordure de la D188 (au nord et au sud), l’Office National des Forêts gère la plupart des autres parcelles de la forêt communale. Les deux gestionnaires ont récemment procédé à des coupes dans nos forêts. Des procédés différents, plus ou moins drastique. Explications.

Le département

plan

Des travaux ont été menés dans Le Bois Persan par le département sur les parcelles avoisinant la D188 l’été dernier. Le prestataire des services départementaux a procédé à une coupe importante du fait du nombre d’arbres malades, morts ou moribonds, et de ce fait dangereux. Il s’agit d’une intervention exceptionnelle, mais nécessaire pour éviter la contagion à d’autres végétaux et la mise en danger des promeneurs.

Vous avez procédé à une coupe quasi rase, pouvez-vous l’expliquer ?

Nous rencontrons des châtaigniers de toutes tailles atteints de l’Encre du Châtaigner et du Chancre Cortical du Châtaigner, des robiniers avec du Phellin, quelques charmes dépérissants et, en approche de la bretelle de la RN118, des érables attaqués par la suie. Dans la vie d’une forêt, une coupe d’arbres, qu’elle soit sélective ou plus importante est un passage obligé pour la pérennité des sols, des peuplements, des espèces forestières et de la faune. De façon naturelle, cette étape a lieu lors de forts coups de vent, d’incendies ou d’attaques parasitaires massives (champignons ou insectes). Nous ne faisons que réguler le cycle naturel en sécurisant les forêts d’agrément, et en permettant aussi un usage du matériau bois, infiniment plus vertueux en construction que les matériaux de synthèse, le béton ou les métaux.

Pouvez-vous nous expliquer les techniques de reboisement prévues ?

Les reboisements auront lieu lors de la prochaine saison de plantation, de l’automne 2023 à février 2024. Nous installerons du chêne sessile, du chêne des Pyrénées (moins sensible au dérèglement climatique), des alisiers (forestiers et pas ornementaux). Nous conserverons également les rejets de robiniers et de châtaigniers qui assureront une « ambiance forestière ».

Que devient le bois coupé ?

Les bois exploités ont été transformés en plaquettes pour l’alimentation de chaudières collectives locales : une sur le plateau de Saclay, une autre dans les Yvelines à proximité du département de l’Essonne.

L’Office National des Forêts

La forêt communale d’Orsay est gérée par l’Office National des Forêts selon un plan d’aménagement forestier, document de gestion durable de la forêt. Une gestion durable de la forêt, ce sont des plantations... mais aussi des coupes ! Ainsi, l’ONF avait prévu depuis 2018 ces coupes en futaie irrégulière sur plusieurs parcelles du bois Persan et du bois de la Cyprenne soit 10,89 hectares situés sur la commune.

La coupe en futaie irrégulière va prélever des arbres d’âges différents : chênes, châtaigniers et robinier faux-acacias afin d’éclaircir et renouveler les peuplements pour offrir aux spécimens d’avenir les meilleures possibilités de croissance. Les arbres prélevés ne seront pas remplacés sur ces parcelles, laissant la forêt se régénérer naturellement. Ils seront triés par l’ONF et serviront à la production française selon leur qualité comme bois d’œuvre, de trituration ou de chauffage. La prochaine coupe sera programmée dans 8 ans. Condition sine qua non pour garder la forêt riche, diversifiée et équilibrée.

Les travaux forestiers ont débuté en février pour une durée de 8 mois (avec une fin d’abattage prévu début avril donc hors période de nidification) en fonction des conditions météorologiques.

 L'ONF gère 25% de la forêt française soit 11 millions d'hectares


Comment choisissez-vous les arbres à marteler ?

Nous sélectionnons les arbres secs et dangereux en bords de route ainsi que les arbres mal venants pour privilégier les plus beaux.

Pouvez-vous nous redonner vos dates de coupe ?

La fin de l’abattage est prévu semaine 14 (du 3 au 7 avril) si tout va bien avec un débardage du bois hors des parcelles cet été. Nous venons de terminer la coupe du Bois de la Cyprenne.

Vous indiquez procéder à une opération sur 8 mois, pourquoi est-ce sur une si longue période ?

La plage indiquée est indicative, car le travail des forestiers est conditionné par la météo et il n’est pas possible de donner des dates d’intervention précises. Pour autant, ces travaux sont bien sûr interdits en période de nidification.

Que devient le bois coupé ?

Selon leurs qualités, il sera utilisé : pour les produits de qualité, en bois d’œuvre pour l’industrie du sciage français (construction, tonnellerie…) ; en bois de trituration pour la fabrication de panneaux de particules ; ou encore en bois de chauffage en circuit court ou pour les plaquettes forestières pour les chaudières franciliennes.


Didier Missenard, maire-adjoint en charge du Développement durable, de la transition écologique et des affaires générales

Didier Missenard« Nous avons toute confiance dans nos gestionnaires, experts, soucieux du bon état de la forêt mais aussi de la sécurisation des promeneurs. Par ailleurs notre forêt, surtout d’agrément, n’a pas d’objectif de rentabilité : si le produit des coupes est vendu, il ne rapporte que peu d’argent à la commune et ces sommes sont sans commune mesure avec le coût de l’entretien.

Notre domaine forestier va s’étendre dans les années à venir avec la châtaigneraie du château de Corbeville, le bois du Buisson (entre le château de Corbeville et la N118), et aussi (c’est un objectif à moyen terme), le bois des Vignes situé au Sud du quartier de Moulon, dont nous projetons d’acquérir progressivement les parcelles, qui sont actuellement pour la plupart privées. »


 Venez échanger !

Des réunions in situ sont organisées :

  • avec le département : le 11 et le 13 avril entre 14h et 16h.
  • avec l’ONF : 24 avril de 14h à 16h.

Nombre de places limité à 20. Préinscription obligatoire à developpementdurable@mairie-orsay.fr

Magazine

ANNUAIRE DE LA VILLE

couvAnnuaire23

Carnet de saison culturelle

couvCarnetSaison23

Guide des herbes de trottoirs

GUIDE HERBES SAUVAGES COUV