potagerBPascal

Ils sont 68 volontaires cette année au club de développement durable du Lycée Blaise Pascal. Des idées, ils en ont plein. Pour les concrétiser, ils s’appuient sur le soutien indéfectible de Nathalie Nabli, enseignante de SVT et référente du club. Ensemble, ils travaillent autour de 4 thématiques : l’énergie, le tri, le gaspillage alimentaire et la biodiversité. Des ruches aux moutons en passant par l’aquaponie, le potager, la grainothèque... Théo, Tom, Milena et Louise nous font découvrir le lycée sous un autre jour.

En arrivant dans la salle, nous découvrons des écodélégués en groupe travaillant sur un nouveau projet de permaculture. « Nous sommes en train d’élaborer les plans des parcelles à aménager. Nous souhaitons intégrer un poulailler et du mobilier pour que les lycéens puissent investir ces lieux que nous allons revégétaliser » nous explique un élève. Introduire la nature au lycée, favoriser le développement de la biodiversité mais aussi communiquer auprès des autres élèves et leur donner l’opportunité de se saisir de ces installations en classe ou par eux-mêmes, tels sont les objectifs du club de développement durable.

rucheBPascalPendant que certains travaillent sur ces parcelles, d’autres s’attèlent au tri des cartouches d’encre usagées. Le recyclage est en effet au coeur du fonctionnement du lycée. Bouchons, papiers, piles, stylos, correcteurs, cartouches... Des boîtes sont installées dans les lieux de passage pour inciter chaque élève à adopter des petits gestes qui en nombre changent l’impact écologique du lycée. Et c’est bien là l’objectif du club. « Nous participons à un concours sur la baisse des consommations d’énergies » nous explique Milena, « nous avons donc fait des affiches pour inciter les élèves et les professeurs à éteindre les lumières ». En parallèle, le lycée mène une politique de changement des luminaires passant des néons aux LEDS pour diminuer ses consommations. « Dans les couloirs, le CDI , le gymnase et de nombreuses salles de cours, l’éclairage est en LEDS. Les écodélégués en partenariat avec l’agent électricien du lycée ont aussi permis l’installation de détecteurs de présence dans les escaliers, ce qui limite la consommation dans ces lieux de passage » développe Mme Nabli.

Au CDI, Louise nous présente la grainothèque. Chou palmier bleu, fenouil, carotte d’Ile-de-France, les variétés sont multiples et ont vocation à se propager dans les jardins des élèves du lycée qui en retour, se doivent de ramener des graines pour réapprovisionner le stock. À l’extérieur, les quatre lycéens nous emmènent tout d’abord au potager. « Nous sommes accompagnés par un pépiniériste pour verdir le lycée. Une soixantaine d’arbres et d’arbustes a d’ailleurs été plantée en novembre dernier » explique Théo. « Au niveau du potager, arbres (poirier, figuier...) et arbustes fruitiers (framboisier, groseillier...) viennent ainsi compléter les semis de légumes.» Créé en 2016, le potager est aujourd’hui irrigué par la récupération de l’eau de pluie, distribuée via l’énergie d’un panneau solaire.

moutonÀ quelques pas de là, nous découvrons la serre bien utile pour réaliser les semis et stocker le matériel. Juste derrière, des tonneaux, habillés de bambous, contiennent des poissons élevés en aquaponie. « L’aquaponie, c’est un système de culture de plantes et d’élevage de poissons qui ensemble permettent un fonctionnement en symbiose. Les poissons permettent de nourrir les plantes, et les plantes purifient l’eau pour créer un environnement sain pour les poissons » développe Milena. Ainsi, tomates, cacahuètes, courges, menthe et blé poussent au sein de ce système.

Plus haut dans le lycée, nous constatons la présence d’une source naturelle matérialisée par deux mares, laissées à l’état «sauvage» pour analyser leur biodiversité, mais aussi celle de trois ruches. « Nous effectuons deux récoltes par an pour 70 kg de miel » nous explique Tom ; « d’habitude, nous avons 5 ruches mais cette année, deux se sont dégradées ». Une fois récolté, le miel est vendu aux élèves du lycée.

Nous terminons ce voyage pédagogique et naturel par une touche de tendresse en découvrant les deux moutons du lycée, Chou et Backa. Ce sont eux qui assurent la tonte de trois parcelles clôturées du lycée.

Guide des herbes de trottoirs

GUIDE HERBES SAUVAGES COUV

Magazine

COUVERTURE MAG 06

Guêpes, abeilles, frelons : petit guide

Cliquez sur l'image pour télécharger le guide !

FASCICULE INSECTES WEB