Close
Urgences

Hopital d'Orsay
01 69 29 75 75

Pompiers
18

Commissariat
17

Pharmacies de garde

Université Paris-Sud

Rencontre avec Christine Paulin, nouvelle doyenne de l'Université Paris-Sud

Dans notre magazine de l’été, nous avions eu le plaisir d’interviewer la nouvelle Présidente de l’Université Paris-Sud, ancienne doyenne de la Faculté des Sciences d’Orsay, Sylvie Retailleau. En cette rentrée, nous rencontrons celle qui lui a succédé, Christine Paulin.

Christine PaulinONV : Parlez-nous de vous, quel est votre parcours ?

Christine Paulin : C’est en 1984 que je découvre pour la première fois le campus d’Orsay puisque c’est ici que j’ai obtenu mon DEA en informatique. J’ai tout de suite apprécié le cadre verdoyant et agréable du campus. Après l’obtention de ma thèse, je commence ma carrière comme chargée de recherche au CNRS à l’ENS Lyon pendant 8 ans, mais j’ai eu assez vite envie de revenir. En 1997, je retrouve le campus en tant que professeur d’informatique. Cela a été un vrai choix de quitter une petite structure d’excellence comme l’ENS pour aller vers l’enseignement à un public large. Dans les domaines scientifiques (c’est particulièrement critique en informatique), former plus de cadres et les former au plus près de la recherche est un enjeu majeur pour notre société.

Le rôle de l’université est donc très important pour l’avenir. Et c’est ce qui m’a poussée à faire ce métier ! A l’Université Paris-Sud, après avoir été responsable de la licence et de la maîtrise d’informatique, j’ai dirigé l’Ecole Doctorale Informatique Paris-Sud de 2005 à 2012 puis j’ai été responsable du collège des écoles doctorales de Paris-Sud, regroupant 20 écoles doctorales. J’ai également été présidente du département Informatique de l’UFR Sciences de 2012 à 2015. J’ai participé à la construction de l’Université Paris-Saclay en contribuant à la construction des nouvelles Ecoles Doctorales qui ont démarré à la rentrée 2015. J’ai aussi coordonné jusqu’en 2015 le labex DigiCosme dans le cadre des investissements d’avenir qui regroupe toutes les unités de recherche de l’université Paris-Saclay dans les domaines de l’Informatique et des Télécommunications. J’ai donc assuré dans ma carrière de multiples responsabilités en interne à Paris-Sud et au niveau de Paris-Saclay.

ONV : Comment s’est déroulée votre élection ?

C.P : Cela s’est fait assez naturellement. Sylvie Retailleau m’a contactée quand elle a envisagé sa candidature à la présidence de l’Université. Elle connaissait ma vision de l’enseignement universitaire et mes convictions quant à la création de l’Université Paris-Saclay. Elle m’a proposé d’être candidate, et je n’ai pas pu refuser. J’ai été élue par le conseil de faculté en mai. C’est une fonction beaucoup plus large que celles que j’ai pu exercer précédemment en terme de personnes concernées et de spectre thématique, mais je peux heureusement m’appuyer sur une équipe solide (vice-doyens et responsables de services).

Suite de l'interview

ONV : Quels sont vos projets pour la Faculté des Sciences ?

C.P : Je souhaite mener des actions dans la continuité du mandat de Sylvie Retailleau. La recherche, la formation, et la vie du campus sont les missions prioritaires de la faculté des Sciences. Une particularité de l’Université est que nous sommes responsables de la définition de nos propres programmes de formation et de recherche en fonction des avancées scientifiques et toujours sous le signe de l’ouverture, de l’innovation. Nous sommes par exemple en train de redéfinir notre offre de licences en lien avec l’Université Paris-Saclay en renforçant l’offre de formation pluri-disciplinaires et aussi en proposant des parcours répondant aux projets professionnels des étudiants que ce soit pour une insertion professionnelle au niveau licence, master ou la poursuite vers un doctorat.

Il me parait important d’améliorer encore et toujours les conditions de travail dans la recherche et dans les formations que nous proposons. La recherche est une force de la faculté , elle est . Nous devons poursuivre en ce sens malgré un manque de moyens et une gestion qui devient de plus en plus difficile. La situation économique nous impose des efforts structurels constants, nous devons faire plus et si possible mieux avec moins d’où l’importance de travailler en étroite collaboration avec les organismes de recherche (CNRS, INRA, Inria) et plus largement avec les partenaires de l’Université Paris-Saclay. La présidence de l’université est en première ligne pour faire évoluer les relations entre les différents établissements, mais les partenariats s’appuient sur des projets concrets en formation et recherche qui sont portés par les personnels sur le terrain, en particulier à la faculté des Sciences.

La formation est le deuxième enjeu majeur de ce mandat. L’Université fait peu de sélection à l’entrée mais cela implique un plus grand accompagnement. Nous devons nous adapter aux différents publics que nous avons, leur proposer une orientation active et les aider à construire leur projet professionnel. Il est également important d’accueillir dans de bonnes conditions les étudiants étrangers… Je suis très attachée à notre mission pédagogique dans toutes ses dimensions.

Enfin, un dernier point est celui de la vie du campus. En tant que doyenne, je souhaite que les étudiants puissent s’épanouir aussi bien dans leurs études que dans leur vie personnelle, en particulier à travers des activités associatives. L’attractivité du campus passe aussi par le cadre de vie des étudiants et des personnels. Et aujourd’hui, on constate que c’est un campus très calme, presque trop, qui manque encore de lieux de vie pour flâner, discuter, sortir ou faire ses courses. La construction de l’Université Paris-Saclay permettra, je l’espère, de créer des passerelles entre le plateau et la vallée, de favoriser peut-être l’installation de commerces, et d’avoir ainsi plus d’animation.

ONV : Orsay a toujours entretenu des relations particulières avec la Faculté des Sciences, comptez-vous poursuivre les initiatives en ce sens ?

C.P : Oui, bien sûr. Je pense qu’il est important pour un campus comme le nôtre de se faire connaitre et d’expliquer nos offres de formation aux habitants des villes voisines comme Orsay. Les jeunes Orcéens sont des potentiels futurs étudiants qu’il est important d’informer. C’est pour cela d’ailleurs que nous nous rendons régulièrement dans les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées). Les jeunes se tournent de moins en moins vers les études scientifiques, alors que le taux d’insertion dans le monde professionnel est excellent ! Par ailleurs la faculté des sciences est fortement impliquée dans des actions de médiation pour faire connaître nos activités scientifiques à un public large et nos événements sont ouverts aux habitants des communes du voisinage. Vous pouvez découvrir le campus lors des journées du Patrimoine les 17 et 18 septembre ou à l’occasion de la fête de la science début octobre.

ONV : Un message à adresser aux nouveaux étudiants pour la rentrée ?

C.P : Je leur souhaite une bonne intégration. Qu’ils n’hésitent surtout pas à venir nous rencontrer et échanger en cas de questionnement ! Tout le personnel de l'Université est très enthousiaste en cette rentrée et prêt à les accueillir.

Site de la faculté des sciences : http://www.sciences.u-psud.fr

Etudiants, la ville d’Orsay souhaite mieux vous connaître

étudiantsOrsay est fière d’avoir sur son territoire un des plus grands campus de France et heureuse de pouvoir accueillir les enseignants, chercheurs et entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain. Chaque année, ce sont près de 10 000 étudiants qui apprennent, réfléchissent, innovent en biologie, chimie, informatique, mathématiques ou encore physique… dans notre ville.

Pourtant, il n’est pas toujours aisé de s’installer et s’intégrer dans une nouvelle ville, région voire un nouveau pays. De même, de l’autre côté du miroir, pas facile de connaître et répondre aux attentes de personnes d’horizons et aux aspirations si différents.

C’est pour mieux vous accueillir, mieux répondre à vos besoins que nous avons imaginé ce questionnaire qui ne vous prendra que quelques minutes à  remplir, mais qui nous aidera à identifier les possibles pistes d’amélioration.

N’hésitez pas à en faire la publicité autour de vous ! Merci d’avance !

Répondre au questionnaire


Orsay est une ville ouverte sur le monde

A côté des jumelages et autres partenariats avec des villes étrangères qu’elle a conclus, elle accueille sur son territoire le plus grand campus de France, Paris Sud, et avec lui des milliers d’étudiants, enseignants et chercheurs étrangers. Orsay est également un des acteurs majeurs du grand projet de cluster scientifique sur le plateau de Saclay.


Les composantes

Intéractions Ville / Université

Commission extra-municipale

Création en 2008 d'une commission extra-municipale de la coopération internationale et des relations avec l'université qui se réunit sur ces deux thématiques et permet un rapprochement des différents acteurs : la faculté, le CNRS, le CEA, les associations liées aux jumelages et le comité de jumelage.

FESTIVAL ACCUEIL

La rentrée universitaire synonyme de galère et de parcours du combattant pour dénicher les informations, c’est fini ! Depuis 2008, le Festival d’accueil des étudiants est en effet "the place to be" pour une rentrée sereine ! On y trouve toutes les informations indispensables pour : bien commencer ses études (les formations, les études à l’étranger…), bien dormir (logement, équipements, aide sociale…), rester en forme (le sport, etc.), les loisirs (adhérer à une association, connaître la saison culturelle, le programme cinéma…) ; bref vivre et profiter au maximum de sa vie d’étudiant !

Cette année encore, le Festival d’Accueil aura lieu à la Maison des Paris-Sudiens le 8 septembre.

Plus d’informations : Relations Internationales et Universitaires : 01 60 92 80 21 -

Programme "Correspondances"

Pour un étudiant étranger arrivant en France, il n’est pastoujours simple de s’intégrer. Logés en résidences universitaires ou locataires en ville, ces étudiants se retrouvent parfois dépaysés, isolés, surtout les premiers temps. correspondancesPour les accompagner, l’Association « Les Amis du Campus d’Orsay » propose aux Orcéens, familles ou personnes seules, de devenir « correspondant(s). Il s’agit de rencontrer régulièrement un ou deux étudiants, pour partager un repas ou faire des visites, aller au cinéma ou tout simplement pour discuter. L’objectif est simple : échanger, faire découvrir votre culture et découvrir celle de votre / vos étudiant(s). Ces rencontres sont toujours enrichissantes, pour les étudiants comme pour les correspondants ! Prêts à tenter l’expérience ?

Si vous souhaitez participer à ces échanges, merci d’envoyer un courrier électronique avec la mention « Correspondances » sur

Plus d’informations : Relations Internationales et Universitaires : 01 60 92 80 21 - /

Le programme en images :

Dernier apéritif convivial organisé fin janvier à la Bouvêche.

Plus de soixante personnes, étudiants et accueillants, y ont participé !
Sortie organisée en vallée de Chevreuse le 11 mai dernier. 20 étudiants, accueillants et enseignant ont pu ensemble marcher, pique-niquer et admirer le château de la Madeleine. A bientôt pour une nouvelle découverte de la région ?